0788771730

      Deux voitures suffirent à nous amener à Entrechaux pour une randonnée (la dernière de la saison) à vocation aquatique (en partie…). Partis de la place de l’église en direction du sud, dans une odeur enivrante de tilleuls en fleurs, nous faisons une première halte à la chapelle Saint- André, une des trois chapelles romanes que compte le village. Nous suivons ensuite le chemin de la Combe Joubert pour monter par un chemin creux, à l’ombre des chênes verts.
      Arrivés au sommet du Collet Blanc, nous apercevons le sommet du Ventoux, en partie caché par le pic de Comte. La descente est caillouteuse mais on respire encore l’humidité d’une pluie récente. Plus loin, nous distinguons les ruines du château d’Entrechaux sur son piton rocheux, traversons des vignes et des oliveraies pour arriver en haut d’une falaise avec vue imprenable sur l’Ouvèze, ses méandres et ses bancs de galets.
      Et les deux autres rivières ? Nous découvrirons le Toulourenc un peu plus bas, qui serpente paisiblement au pied d’un très beau camping avec une zone de baignade aménagée.
      Quand au dernier cours d’eau, il s’agit d’un modeste ruisseau du nom d’Ayguemarse qui rejoint des deux autres au même endroit. Un bain (de pieds!) s’impose pour les dames, tandis que les messieurs plus flemmards, se contentent d’observer, tout en jetant des pierres dans l’eau…
      Le plus sportif nous attend avec un sentier accidenté qui suit (en mode « montagnes russes ») le pied de la falaise. Nous observons au passage des inscriptions assez originales sur la falaise : « Rêve hypnotique », « Angigone », « La plus courte mais la meilleure »… Il s’agit en fait du nom donné aux nombreuses voies d’escalade qui équipent le rocher, assez courtes en effet, mais qui semblent très techniques.
      Gérard, notre guide facétieux, veut nous faire croire que nous allons être obligés d’utiliser une corde, fixée à la falaise, pour sortir de là !
      On rejoindra finalement l’Ouvèze par le bas, non loin du Pont du Moulin où de nombreux baigneurs profitent de cette belle journée. Il nous reste alors 2 km pour rejoindre Entrechaux, et malgré l’insistance d’Elisabeth, nous n’effectuerons pas la dernière ascension pour voir le château de plus près. Une prochaine fois, peut-être…